December 15, 2016

November 28, 2016

November 22, 2016

October 11, 2016

September 26, 2016

Please reload

Recent posts

Les faux amis : conservation

15-Nov-2016

 

« Santé, conservation ! »  se lancent traditionnellement les Vaudois en levant leur verre de chasselas au carnotzet. L'alcool est en effet un excellent conservateur (les cerises au kirsch, quel régal !) - bien qu'à haute dose son effet sur l'organisme humain serait plutôt d'en accélérer la déliquescence...

 

Dans les deux langues, conserver/to conserve signifie maintenir intact ou dans le même état - garder, sauvegarder, protéger, préserver sont des notions proches. Toutefois, la conservation des aliments - par fermentation, congélation ou adjonction de sucre - se dit food preservation en anglais.

 

Le mot de la semaine signifie également préserver du gaspillage en anglais, sens absent en français. Lorsqu'on parle de water conservation, il ne s'agit pas de maintenir des réserves en eau mais de prendre des mesures d'économie - ne pas laver sa voiture lors d'une sécheresse, par exemple. Le verbe to conserve est en effet synonyme de save, dont un des sens est économiser. 

 

Par ailleurs, ce mot est fortement associé en anglais avec la cause écologique – nature conservation, wildlife conservation, etc. Les conservationists sont des défenseurs de la nature, tels la militante écologiste hondurienne Berta Cáceres (photo ci-dessus), assassinée en mars dernier. Conservation est aussi utilisé dans ce contexte en français, en alternance avec protectionprotection de la nature et de la faune, conservation des cours d'eau, etc. 

 

Finalement, l'instinct de conservation se dit en anglais survival instinct, utile rappel que la survie du genre humain dépend de notre capacité à conserver et économiser les ressources naturelles. 

Please reload

Please reload

Archive

Viviane Lowe

traduction + communication