December 15, 2016

November 28, 2016

November 22, 2016

October 11, 2016

September 26, 2016

Please reload

Recent posts

Les faux amis: regulation / régulation

9-Jan-2017

 

Avec le Brexit en juin dernier, suivi de l’élection de Donald Trump quelques mois plus tard, le mot regulation/régulation a été particulièrement à l’honneur en 2016. Pour les chantres du Brexit, le foisonnement de lois et directives censées régir le vivre-ensemble social et économique de l’Europe sont l’émanation d’un supra-Etat tentaculaire qui tue toute velléité d’entreprise. « Andrea Leadsom promises Brexit bonfire of regulation for farmers » titrait The Guardian le 4 janvier. Les règles au feu, les eurocrates au milieu !

 

Voilà donc pour le contexte : il s'agit de règles, lois ou directives, mais aussi de la façon dont elles sont mis en œuvre pour régler ou régir les activités humaines.

 

La confusion émane du fait qu’en anglais regulation recouvre ces deux sens, alors qu’en français il existe deux termes différents, réglementation et régulation.

 

Pour rappel, voici la définition du Larousse :

 

Réglementation : 1. Action de réglementer ; fait d’être réglementé ; 2. Ensemble des mesures légales et réglementaires régissant une question.

Régulation : 1. Action de régler un appareil, d’en corriger le fonctionnement ; 2. Fait d’assurer un fonctionnement correct.

 

Dommage d’effacer cette distinction. Mais c’est exactement ce dont sont coupables de nombreux journalistes francophones. Je ne citerai que deux exemples : Le Monde nous apprend que Donald Trump a nommé le financier Karl Icahn au poste de « conseiller spécial sur les régulations fédérales » ; le nouveau président viserait ainsi à « se débarrasser des régulations destructrices d’emplois qui freinent la croissance économique » explique Le Temps.

 

Il s’agit là d’un anglicisme. En effet, regulations, au pluriel, dénote toujours un ensemble de règles ou de lois et ne doit donc jamais être traduit par régulation.

 

Financial regulations = réglementation financière

Traffic regulations = règles de circulation, code de la route

 

L’allégement (voir le démantèlement) du cadre réglementaire (= regulatory framework) voulu par les conservateurs britanniques et américains a pour but avoué d’affaiblir le pouvoir des autorités de contrôle (= regulatory authorities) à intervenir dans le fonctionnement des marchés ou des entreprises, en imposant des normes anti-pollution au niveau fédéral, par exemple.

 

Ces mêmes conservateurs font confiance à ces marchés pour s’autoréguler (= self-regulate), notamment en adoptant des règles de conduite communes et en veillant à leur application. En Suisse, par exemple, les gérants de fortune peuvent adhérer à un Organisme d'autorégulation indépendant de droit privé plutôt que se soumettre à la surveillance de la FINMA, plus lourde administrativement.

 

En outre, la distinction entre moyens et processus est présente aussi en anglais : dans de nombreuses expressions, régulation se traduit ainsi par control ou management :

 

Régulation de temperature = temperature control

Régulation de la circulation = traffic management

 

Pour compliquer encore un peu le tableau, deregulation se traduit par déréglementation ou dérégulation, deux termes devenues presque synonymes.

 

Il faut donc faire particulièrement attention au contexte et se demander si le texte se réfère aux règles et à leur application ou au contrôle du bon fonctionnement d'un système.

Please reload

Please reload

Archive

Viviane Lowe

traduction + communication